blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

les souvenirs et les pensées de Roger Bernard...

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Roger Bernard et ses souvenirs: Roudouallec, Pont-Moor, Paris
et d'autres grandes villes!
La Terre,la Mer,le Ciel. . .

Roger Bernard et ses souvenirs: Roudouallec, Pont-Moor, Paris et d'autres grandes villes! La Terre,la Mer,le Ciel. . .

Blog dans la catégorie :
Actualités

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

 

 
L'ancien blog de Roger est le suivant:

belette-roudouallec.blogs.fr


qui est toujours accessible
en cliquant sur ce lien
ou en programmant cette adresse-mail.
Merci à vous pour votre gentillesse.
                                R. BERNARD, Paris.

 
nombre de visites au Mardi 23 Août 2016 :  3580.

 

around midnight....

 

 
J'écris ces quelques phrases pour plaire à mes amis.
J'y mets tout'mon ardeur et mon plaisir aussi;
Mais à chaque fois, je souffre en creusant mon esprit.
Qu'importe! C'est la bonn' cause qui m'emporte jusqu'ici,
Quelques phrases, pensées un peu après minuit;
Difficiles à écrire, l'esprit tout endormi.

La nuit porte conseil et me voilà dispos.
Ce matin, au réveil, j'écris ces quelques mots.
La matinée est fraîche et le ciel endormi.
Un brin de vent emmène les nuages avec lui.
Toute la ville s'éveille, poussant de petits cris;
Des touristes en goguette, dans les rues de Paris....




J'ai rêvé cette nuit que, sur les murs aussi,
S'écrivent les bonheurs et les rages aussi,
Très souvent, en couleurs, sur les murs décrépis.
Mais qui, sur les vieux murs, lit tous ces graffitis?
Puis les murs sont rasés et les discours aussi.
Las! Il faut bien écrire pour montrer ses désirs,
Il faut écrire toujours, et frémir de plaisir,
Même si, au bout de compte, personne ne lit plus
Ces oeuvres bien fugaces et sans dessous-dessus....


 
la Belette noctambule - mercredi 10 août 2016 - Paris.

 

l'école est finie....

 

 
Eh oui, chères lectrices, chers lecteurs, je suis en vacances scolaires, moi aussi; mais hélas, la rentrée, c'est déjà proche!!....Et comme tous les enfants, j'ai déjà tout oublié (ou presque...) de ce qu'on m'a appris. Même pas l'ombre d'un soupçon de commencement de quelque histoire que ce soit, ni à quel propos. Le néant, en somme!....

S'il ne m'était venu ce pépin récurant de mal à la cheville, il en aurait été tout autrement! Je serais parti visiter mes amis à la campagne, et je me serais promené dans la forêt. Hélas, il n'en fut rien.

Seule, existe ma promenade un peu forcée dans les rues de Paris, avant que le soleil ne chauffe trop les murs et les rues....Dix heures est la bonne heure; les vacanciers ne sont pas encore revenus et les voitures polluantes sont rares. Une heure trente de marche et environ quatre kilomètres et demi sont la bonne mesure; il ne faut pas, en effet, abuser des bonnes choses!

Ce matin, j'ai fait mes "oeuvres sociales" à la Mairie de mon arrondissement, où j'ai reçu un bon accueil, ce qui devient rare dans mon 9ème arrondissement....

Eh bien, c'était les "news", pas gaies ni abondantes! Mais le Printemmps des Ecrivains reviendra! Du moins, je l'espère!....

 

bloody town dogs and cats....

 

 
Me voilà errant dans la ville, guettant l'espérance d'un avenir. Mais la vie est une chienne, à ce que l'on dit; hurlant ses chaleurs la nuit venue aux coins des rues.

Tout maigre et affamé, j'entends ses pleurs lointains qui me tentent bien; mais la nuit, tous les chats sont gris, et les chiens aussi! Errant, fouillant dans les poubelles de la vie, en faisant beaucoup de bruit. Tant d'odeurs tentatrices alentour, et tant d'espoir attendus pour calmer un ventre affamé et réchauffer un corps fourbu par les allées et venues....

Une lueur d'espoir au bout d'une rue endormie, sans cris d'amour, ni de râles infinis. Peut-être un moment de bonheur, sans lutte ni combat, auprès d'une douce lice affamée comme moi.

Ferons-nous ensuite un bout de chemin loin de la furie, en cherchant une tannière tranquille?? J'attends, haletant, près d'elle, que vienne son accord de belle inassouvie. La nuit se fait propice et les hurlements alentours s'éteignent doucement. Ou bien est-ce notre accord qui nous appaise et nous rassure??

Nous voilà maintenant sans crainte des chiens errants, chassant tout affamés et traînant dans la nuit.... Comme la nuit est douce, même le ventre vide, si auprès de vous se tient un autre chien ou bien même un humain.... Les chiens sauvages sont havrés et efflanqués, avec des yeux fous se nourissant de toutes choses empoisonnées dont il faut beaucoup de méfier.

Les chiens montrent fièrement leur jeunesse sauvage et leur désir profond de rester indomptés.


 
la Belette bien canine - 8 août 2016 - Paris.

 

Roger....

 

 
Mon cher ami Roger,
Te voilà fatigué?
Où sont tes écritures?
Perdues dans la nature??

Tu parais épuisé,
Peut-être à court d'idées.
Que devient ton cerveau
Où dorment tant de mots?

Toi qui apprends l'anglais,
L'espagnol, le français,
Peux-tu rester comme ça,
Sans rien faire de tes doigts?




Ton blog est plein de vers,
Des vers de poésie,
Ton esprit très ouvert
A de la répartie.

Tu n'es point paresseux,
Voire mêm' tu es heureux!
Quand tu écris des mots,
C'est souvent rigolo!

Tes amis de Paris,
De province et d'ailleurs,
Attendent tes écrits,
Toujours avec bonheur.

Toi le grand retraité,
Au fait, sais-tu nager??
Tu aimes tant la mer,
Les bateaux, les corsaires!

Dans ton nid parisien,
Du soir jusqu'au matin,
Tu vis sans t'inquiéter
A l'étage premier.

Roger, ta vie est belle!
Tu as tout sous la main!
T'es pas Monsieur Untel,
Tu es un être humain.

Kénavo, mon Roger;
Je ne puis t'oublier!
Tu restes mon ami
Jusqu'à ma fin de vie.

 
Jacques Bleuzen, Roudouallec, 56110.